samedi 24 août 2019

Je couds mes espadrilles

Il est des projets devant lesquels on bave pendant des heures.... sans oser se lancer en se disant... un jour peut-être!!! Ceci est d'autant plus vrai quand ton accouchement a eu lieu à peine un petit mois avant et que, faute de bras disponibles, tu passes le plus clair de ton temps à baver devant les projets justement!!!

Il faut dire qu'une aussi jolie paire de sneakers aux finitions si soignées: scratches, doublure... il y a de quoi baver!!!



Sauf que parfois les copines bavent devant le même projet et, que elles foncent sans se poser de question. C'est exactement ce qui m'est arrivé sur ce projet d'espadrilles.

Le patron, la liste du matériel et un cours vidéo donné par la formidable Julie Kansara (Damn Good Caramel) sont disponibles chez Artesane.
J'aime beaucoup le travail de cette créatrice au style si personnel.

J'avais eu l'occasion de tester son premier patron gratuit de sneakers portées jusqu'à la corde (c'est le cas de le dire!!!). Mais là, soyons honnête, cela me semblait hors de portée!!!



Après avoir rêvassé devant pendant des heures, je reçois donc une proposition de Marie pour une cousette en duo. C'est qu'elle me connaît bien ma copine...
Elle me connait si bien qu'elle sent la faiblesse dans mon manque de motivation, s'occupe de la commande groupée chez Decocuir pour réunir les fournitures, m'invite chez elle, me prépare à manger et berce même Numerobis pour me permettre de me lancer (laborieusement). Autant vous dire que sans elle ma masterpiece de l'été n'aurait jamais vu le jour!!!



Après m'être fait une montagne sur la technicité du projet, j'ai finalement été surprise par sa simplicité et son accessibilité. Chaque étape est parfaitement détaillée par Julie qui nous initie à ses petits secrets pour des finitions parfaites!!!
La première étape consiste à reporter les pièces du patron.

 

Ensuite vient le temps de la découpe.


 S'en suivent différentes étapes de collages et d'assemblages.


 La partie que je redoutais le plus a été l'insertion de la mousse entre la partie extérieure et la doublure car avec la colle néoprène, le geste doit être parfait quasiment du premier coup.


C'est un grand bonheur lorsque l'assemblage de la tige se termine car la chaussure prend vraiment forme!!!
J'avoue... là je me suis assise pour admirer mon oeuvre (non je n'exagère pas!!!) avec un arrière fond de "C'est moi qui l'ai fait" venant gonfler mon ego. Puisque c'est l'heure des confidences, j'ai vraiment kiffé!!!


Ça le  fait encore plus après épinglage sur les semelles... autosatisfaction... que c'est bon!!!


Reste à assembler la tige à la semelle par un point de feston...



Et tadam!!!!


Regarde attentivement... tu ne remarques rien???

Et oui j'ai juste inversé pied droit et gauche... le vrai boulet!!! Là mon ego a repris la place qui lui était due d'un coup d'un seul.

Il m'a fallu tout redéfaire et recommencer pour pouvoir faire ma crâneuse, espadrilles aux pieds puisque mes chevilles avaient dégonflé (enfin juste ce qu'il faut)!!!

Mais crois-moi sur parole, ça vaut le coup et c'est pas si long!!!




Alors tenté?

Remontée comme un coucou, j'ai failli commander dans la foulée un kit chez Ateliers Orme découvert grâce à Armide... mais trainant trop sur le choix du modèle, la boutique était en pause pour les vacances. Ce sera donc pour l'année prochaine... je suis très intriguée par leur système de semelles qui ouvre bien des possibilité et une bien belle finition!!!




samedi 17 août 2019

Rachel en wax


Me revoilà pour une commande spéciale. Ma copine Marie, quand elle a vu ma salopette Rachel cousue l'an dernier m'a demandé la même. Comme elle habite à Nouméa et que je n'ai jamais réussi à avoir ses mesures, je suis partie sur la même taille que la mienne.
J'ai choisi un wax dont je savais qu'elle apprécierait le colori.
Je ne prenais pas grand risque car au pire,c'était retour à l'envoyeur!!! Comment ne pas craquer après avoir vu la la version wax chez Oonaballoona?

Si vous voulez tout savoir sur ce modèle, c'est par ici.

Le wax est beaucoup plus raide que la viscose utilisée dans la première version ce qui genre radicalement le tombé. Cela reste néanmoins très agréable à porter et le tissu s'assouplit au fur et à mesure des lavages.



Avec mes kilos post partum bonus et une poitrine vraiment très généreuse, je confirme que la mesure critique est celle des hanches!!!


Comme la salopette a ravi sa destinataire, je suis bonne pour m'en refaire une en wax. J'ajouterai probablement des poches car leur absence est un gros point noir pour moi.

Je signale que ce modèle est parfaitement compatible à l'allaitement.



De plus, elle peut être portée avec des manches longues pour être utilisée en mi-saison.


Bon vous l'aurez compris, je suis une grande fan... et je pense que je n'en ai pas fini car je n'ai toujours pas ma version wax!!!

Le cas du vanity de toilette en wax of course


En préparation de la valise de maternité, j'étais au pied du mur concernant la couture de vanity de toilette, projet sur lequel je procrastine depuis fort longtemps.
Comme il m'en fallait une pour Numerobis et une pour moi même, j'ai testé deux tutos gratuits trouvés sur le net.

Le premier est celui isu des Tutos de Viny.
Il présente l'avantage d'être extrêmement rapide à coudre mais ne s'ouvre pas complétement ce qui s'avère peut pratique pour une utilisation en vacances mais ne gêne pas pour le transport d'objets.



Le second a été cousu à partir du tuto de Nanie Cousettes que j'ai simplifié au maximum en cousant tissu principal et doublure ensemble puis en cachant le surjet pas un biais. La découpe des pièces prend un peu plus de temps (comprendre que ce ne sont pas des rectangles).



Au final, je préfère l'ouverture et les proportions. Pour avoir été utilisé en mode nomade tout l'été, il est parfait pour moi.

Si vous hésitez entre ces deux modèles, voici quelques photos pour que vous vous rendiez bien compte des différences.






En tous les cas, c'est un modèle que je retiens pour les cadeaux home-made car il devient de plus en plus dur chaque année de varier!!!

Si vous avez des idées d'autres accessoires je suis preneuse...


Je couds un sac - Java



Coucou,

J'ai eu l'occasion, en mai, de participer à une super session de couture avec mes copines du Café Couture Bordelais dédié à la couture de sacs. La talentueuse Anne-Marie qui a une forte expérience dans la couture de sacs nous avait proposé d'organiser un workshop pour partager avec nous ses astuces sur la couture très particulière du simili-cuir et les techniques de montage spécifiques à ce type de projet.


Pour simplifier la session, Anne-Marie nous a proposé 3 patrons:
Zip-zip, de Sacotin
Java, de Sacotin
Freesia foldover, de Blue Calla

J'ai personnellement choisi Java dans sa version medium dans l'optique de l'utiliser comme sac à langer.



 Comme pour n'importe quel projet, la première étape consiste à choisir le tissu.
Le simili n'est pas une matière que j'affectionne particulièrement ce qui explique que quelques coupons attendaient depuis fort longtemps dans le stock et leur heure était venue!!!
J'ai été très surprise du coût de revient pour la mercerie. qui au final représente une grosse partie du budget pour le produit. Si j'avais pris moins de temps pour me décider sur les coloris, j'aurais pu profiter des kits proposés par la Mercerie des créateurs qui sont plus économiques que d'acheter chaque élément séparément.


Comme demandé, je suis arrivée avec mes pièces prêtes à être cousues.

Je ne m'y attendait pas mais la couture des poches sur le devant du sac (dont je ne me sers pas au passage) m'a pris un temps infini!!!
Ce genre d'étape requiert beaucoup de patience et de concentration pour être précise. Je ne regrette pas l'exercice technique!!!

 


Grâce aux conseils et à la bienveillance d'Anne-Marie, je suis arrivée sans encombre au bout du projet.

Merci beaucoup pour ce chouette moment. Je suis très fière de pouvoir frimer avec mon sac home-made. C'est un projet plein de petits détails extrêmement gratifiants que je n'aurais jamais réalisé de moi-même.






Et voici un petit retour des participants à la session si ça vous intéresse de venir coudre avec nous!!!



mercredi 5 juin 2019

Zélie et la baleine




C'est l'histoire d'une petite baleine qui avait été invitée à un mariage.
La petite baleine était fort embêtée pour trouver une tenue adéquate... A force d'hésitations, elle se retrouva à quelques jours de l'événement sans avoir plus avancé sur ce point...

Heureusement, elle avait dans sa patronothèque un patron qu'elle aimait beaucoup et qu'elle avait déjà cousu par ici en temps jadis.

Elle jeta son dévolu sur un coupon précieux dégoté à Saint-Mich dans un imprimé qu'elle affectionnait particulièrement qui n'était pas sans lui rappeler une célèbre marque de tissu  londonien.

 
 Même si le temps ne jouait pas en sa faveur, elle prêta attention aux détails et réussit même à écouler une chute de ce merveilleux plumetis. Il faut comprendre que rien n'était trop beau pour l'occasion.



Seulement voilà, à l'essayage, on lui indiqua qu'elle frôlait l'indécence car le tissu était beaucoup trop transparent...


Mais la baleine ne se laissa pas démonter et couru chercher secours auprès de son fidèle allié Moodkit!!!


C'est ainsi , que très heureuse, la petite baleine pu profiter de sa tenue de fête pour célèbrer le mariage de sa copine et partager sa joie jusqu'au bout de la nuit (qui commence assez tôt pour les baleines, j'en conviens).






Le cas du cabas de supermarché


Coucou,


Alors je ne sais pas vous mais moi, en sortie, je dois ressembler à quelque chose comme ça:


Que celui qui n'a jamais utilisé un cabas de ce type pour trimballer son bazar me lance une pierre.


Il faut tout de même avouer que la contenance de ces cabas est fort intéressante d'un point de vue pratique.
Même si je note des efforts esthétiques certains en la matière... je dois avouer que ce n'est pas ma tasse de thé.

La cerise sur le gâteau c'est leurs changements réguliers car irrémédiablement ils lâchent au niveau des anses!!!

Inutile de dire qu'il ne m'a pas fallu longtemps pour me coudre ce type de sac.Personnellement, je m'en sers pour aller bosser ou le reste du temps. C'est quand même beaucoup plus discret.

Au fil du temps, je suis arrivée à un modèle qui me convient en terme de dimensions et solidité. Rien de très neuf sous le soleil.

Donc quand mon amie Elise a émis l'envie d'un sac de même dimensions que mon sac de piscine, je ne comprenais que trop bien son besoin.

https://annettejongl.blogspot.com/2019/02/le-sac-de-piscine-xxl.html


Mais c'était sans compter la désorganisation dans mes carnets de notes... je me suis juste trompée de modèle et utilisé celui aux dimensions idéales pour mon attirail de classe: classeurs, pc, etc...
C'est une version améliorée du tote bag version format généreux.




J'ai recyclé un rideau en lin jaune associé à ce coupon dégoté lors du dernier café couture.

Sur le devant, un discret passepoil doré apporte un touche girly.



Une application particulière a été portée sur les raccords... (oui je suis contente)



Et bien sûr, il est entièrement doublé avec une petite étiquette de chez Wunderlabel!!!



En tous les cas, la destinataire a l'air ravie de son cadeau et c'est bien l'essentiel.

Et toi dans ta relation avec ces sacs à bazar tu te situe comment?



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

vendredi 31 mai 2019

Me made May 2019 Babybump compatible!!!



Cette année, la participation au Me made May est vraiment très particulière pour moi puisqu'elle se déroule sur mon neuvième mois de grossesse!!!

Je sais que j'ai énormément épluché les blogs de couturières tout au long de ma grossesse pour savoir ce que je pourrais coudre.

J'ai, au final, très peu cousu de modèles spécifiques de grossesse.
Les nouvelles pièces qui sont entrées dans la garde robe sont parfois réalisées avec mes nouvelles mensurations.. mais pas toujours.
Il faut dire que j'avais envie de pouvoir les porter après l'accouchement!!!
Au final,  il y a beaucoup de pièces en jersey dont certaines, anciennes, que j'ai pu utiliser jusqu'au bout (parfois à ma grande surprise!!!).


Brume graou (août 2018) et Apollon (novembre 2016)Zélie (mars 2019)/ Sirocco maxi-robe (avril 2019)/ Sallie maxi-robe (août 2018)/ Sirocco-zéphyr (avril 2019)/ Lola (  )/ pantalon Sirocco (avril 2019) / Givre graou (septembre 2017)et Apollon (non blogué 2016)


Maxi ballet skirt (septembre 2015)/ Sirocco Denim (Mai 2019)/ Maxi Moneta (juillet 2017 non bloguée)/ pantalon Sirocco (avril 2019)/ Apollon (février 2019) + Cardigan Jone (décembre 2018)/ Blouse la désinvolte ( novembre 2018)/ Apollon à sequins (Octobre 2018)/ Flamingos maxi-skirt (juin 2017)


Brume  (août 2018) + marinière Apollon ( octobre 2018) / Blouse Virevolte (mars 2019)/ Top Alyssa (non bloggué novembre 2018)/ Maxi Miss Manon (Août 2018)/ Croped Blazer (novembre 2014) + Sirocco maxi-robe (avril 2019)/ Sirocco (avril 2019)



  
Erin ( non bloguée novembre 2018)/ Blouse Léonie (avril 2019) / Driftless Cardigan (février 2018)/ Midway Bomber( juin 2017)/ Blouse Virevolte (mars 2019) + Brume  (août 2018)/  Apollon Cold Shoulders (juin 2017)


Voilà un bon tour de piste des tenues dans lesquelles je me suis sentie à l'aise au cours du mois passé!!!

A très bientôt